Les intrus

23.50
  • Les intrus
  • Les intrus

Temps présent et adversité sont les angles immuables des histoires d’Adrian Tomine, qui laissent le sentiment que rien ne changera jamais. Depuis ses débuts, cet Américain d’origine japonaise décline dans sa série "Optic Nerve" des parenthèses de vie contemporaine, traversées par des hommes et des femmes harassés par leur quotidien. La manière soudaine et presque arbitraire dont s’ouvrent et s’interrompent ces chroniques laisse le plus souvent abasourdi, et concourt à identifier son style si particulier. Car si Tomine décrit des personnages dont la vie se sclérose peu à peu autour d’un quotidien banal, il ne cesse de réinventer son style, faisant évoluer sa grammaire à l’aide d’expériences formelles, comme pour conjurer par l’art un destin qu’il semble redouter pour lui-même.

Ce nouveau recueil confirme ainsi son intérêt récent pour la couleur, accompagnant une forme de nostalgie pour la bande dessinée classique et un goût pour les constructions graphiques. Le lecteur passe ainsi d’un récit introspectif à la première personne, illustré par des cartes postales dépeuplées, à un gaufrier extrêmement dense de cinq bandes dans lequel la répétition devient rythmique.

Avec l’âge, le cynisme des débuts a cédé la place à une forme d’empathie empreinte d’ironie. Adrian Tomine rejoint ici son influence majeure, Yoshihiro Tatsumi, ce maître de la bande dessinée japonaise qui lui a permis de conjuguer ses deux cultures, le Japon et L’Amérique, le Gekiga et le Comics underground, pour se forger un langage à son image. Un langage qui, loin des effets faciles, déploie les moyens de la bande dessinée pour se consacrer à la peinture la plus juste possible de la condition humaine moderne.

CADEAUX : pour l'achat de cet ouvrage nous vous offrons un ex-libris d'Adrian Tomine.

• Adrian Tomine
• Collection Pierre
• 120 pages en couleur
• 17 x 24 cm
• Couverture cartonnée avec jaquette

Availability

  • 23 in stock