La solitude du marathonien de la bande dessinée

23.50
  • La solitude du marathonien de la bande dessinée
  • La solitude du marathonien de la bande dessinée

Alors qu’il n’est encore qu’un jeune garçon plein d’espoir, Adrian Tomine se fait une promesse : il deviendra un jour un grand auteur de bande dessinée, aussi talentueux que John Romita. Mais voilà, comment transforme-t-on un rêve d’enfant en une longue carrière de dessinateur ?

Avec beaucoup d’humour et d’autodérision, Adrian Tomine revient sur son parcours, un marathon solitaire semé de déceptions, de gaffes et d’humiliations. De la mauvaise critique à la dédicace foireuse, il livre sans fard les moments les plus embarrassants de sa carrière, explorant au passage sa relation conflictuelle avec la bande dessinée et son industrie.

Pensé comme un carnet de croquis qui prend la forme d’un journal intime, l’ouvrage se fragmente en plusieurs chapitres chronologiques où chaque page utilise le même découpage. Usant d’un dessin épuré et sans couleur, Adrian Tomine bouscule son propre style en supprimant tout enjolivement pour mieux souligner l’honnêteté autobiographique de son propos. Pourtant, on rit volontiers du malaise et de la gêne qui se dégagent de chaque situation.

Cinq ans après la publication de son dernier livre, "Les intrus", Adrian Tomine prouve sa capacité à se réinventer en proposant un ouvrage à la première personne, qui témoigne des difficultés et des désillusions rencontrées par les auteurs de bande dessinée. En exposant ainsi sa propre vulnérabilité, il délivre un portrait sincère et parfois douloureux d’une profession en manque de reconnaissance.

CADEAUX : Pour l'achat de cet ouvrage nous vous offrons un crayon papier.

• Adrian Tomine
• Collection Raoul
• 166 pages en noir et blanc
• 15,4 x 21 cm
• Couverture cartonnée avec marquage et bords arrondis

Availability

  • 45 in stock